Le climat et la problématique de l’eau douce

Le village d'Anakao est situé dans une zone très sèche au climat semi aride. Les précipitations sont inférieures à 300 mm par an et les villages côtiers n’ont en général pas d’accès à l’eau douce. Dans les petits villages les villageois boivent de l’eau souvent saumâtre provenant de puits ou de trous dans le sable permettant d'atteindre la nappe et de récupérer l'eau la plus douce en surface. Certains projets voient le jour pour améliorer cet accès à l’eau, on citera le nouveau dessalinisateur solaire performant dans le village de Beheloka, à 25 km au sud d’Anakao, en fonctionnement depuis mi 2012 et qui permet à chaque famille de bénéficier d’un bidon de 20 litres d’eau potable par jour, avec les problèmes de maintenance que l'on peut imaginer dans des zones aussi isolées.

Suite à de gros, longs et coûteux travaux pour installer l'eau courante dans certains villages, une forme d'eau courante est arrivée à Anakao. L'eau est puisée vers, ou dans la falaise, à l'est de Maromena. Cela représente une énorme avancée pour les populations et facilite grandement la gestion quotidienne.

L'hôtel s'est connecté dés que cela a été possible à se réseau d'eau courante. Il y a peu de temps il fallait se ravitailler tous les jours en eau à Tuléar grâce à une pirogue et des piroguiers dédiés à cette tâche unique.

Bien entendu l'hôtel propose de l'eau minérale en bouteille pour la boisson et la cuisine ce qui est plus prudent pour des estomacs Européens.